Les moments difficiles requièrent des solutions novatrices ! Alors que la crise de la Covid-19 bouleverse la vie de milliards de personnes, UN CC:Learn a pris toutes les mesures nécessaires pour adapter son fonctionnement à la « nouvelle normalité ». Voici un aperçu de ce qui a été fait pour permettre au programme de continuer à mener ses activités.

La pandémie de la Covid-19 a bouleversé la vie de milliards de personnes à travers le monde. Ceci a modifié de manière spectaculaire la façon dont les gens travaillent, apprennent et interagissent. Ce changement soudain a poussé UN CC:Learn à repenser la manière dont elle opère, surtout au niveau national.  A la suite de multiples consultations en ligne avec tous ses partenaires clés, les plans de mise en œuvre des activités de UN CC:Learn au niveau national, régional et mondial ont été ajustés.

Une nouvelle plateforme Zoom a été créée pour UN CC:Learn, permettant à la fois au secrétariat et à ses partenaires d’organiser des réunions et webinaires avec près de 500 participants. Une méthodologie a été aussi mise au point pour la conversion des ateliers en présentiel en évènements virtuels attrayants ; ces ateliers faisant partie du processus de développement et de mise en œuvre de la Stratégie Nationale d’Apprentissage en matière de Changement Climatique. Par exemple, une réunion, pour valider le rapport d’information du Kenya et son subséquent Atelier de Planification National, a été tenue entièrement en ligne pendant cet été. Un autre problème qui a émergé, c’est l’intermittente connexion internet dans certaines régions. Il est aussi en train d’être réglé avec l’appui de UN CC:Learn dès que possible.

L’initiative Dialogues des Jeunes sur le Climat, qui a été affectée par la fermeture  des écoles dans beaucoup de pays, est en train d’être réorganisée en des évènements en ligne. C’est aussi le cas des évènements de partage d’expérience entre pays, par exemple, une discussion sur l’apprentissage en matière de changement climatique et de l’économie verte, qui a eu lieu en septembre, dans le cadre de la plateforme régionale de UN CC:Learn en Afrique de l’Ouest et des formations sur le changement climatique.

Au cours des mois derniers, la plateforme d’apprentissage en ligne de UN CC:Learn a connu un pic de trafic, avec de nouveaux utilisateurs y accédant et suivant des cours chaque jour. Ceci peut être dû en partie  aux mesures d’auto-confinement adoptées dans plusieurs pays. Pour aider tous ces nouveaux apprenants, le programme a amélioré encore plus son infrastructure en ligne pour faire face aux trafics de plus en plus croissants et continue de développer de nouveaux produits d’apprentissage, tels que la série de cours en ligne Green Recovery (Relance Verte) et les versions française et espagnole du cours Gender & Environment (Genre & Environnement). Dans ce contexte, UN CC:Learn a récemment  célébré la délivrance de son 100.000ème  certificat. Désormais, UN CC:Learn est impatient de continuer à mobiliser les intervenants à travers une série d’évènements en ligne et de webinaires. La pandémie de la Covid-19 a montré qu’à travers l’innovation et le dialogue, une collaboration peut se poursuivre.

UN CC:Learn est arrivé à un tournant important : la délivrance de 100.000 certificats de réussite au cours sur sa plateforme d’apprentissage en ligne. Et pour saluer cette réalisation importante, un événement en ligne a été organisé le 18 septembre. Pendant une heure, les personnes qui font partie du parcours de UN CC:Learn se sont engagés dans des discussions sur le programme, ses résultats et son avenir.

En septembre 2020, UN CC:Learn a franchi une étape importante : la délivrance du 100.000ème certificat de réussite sur sa plateforme d’apprentissage en ligne. Ce certificat spécial a été délivré le 11 septembre 2020 à une personne qui avait terminé avec succès le cours de Politique Fiscale Verte. Afin de saluer cette importante réalisation, un événement – qui a eu lieu le 18 septembre 2020 – a réuni des personnes, à la fois virtuellement et en présentiel, pour discuter du partenariat et des défis liés à la promotion de l’éducation sur le climat.

L’événement a été organisé sur Zoom et diffusé en direct sur YouTube. 15 personnes ont assisté en personne à la cérémonie et plus de 1000 personnes l’ont suivie en ligne. Les intervenants étaient composés de personnes qui ont contribué au parcours de UN CC:Learn : M. Nikhil Seth, Directeur Exécutif de l’UNITAR, qui a souligné l’importance de continuer à promouvoir l’éducation sur le climat à l’échelle mondiale de manière innovante, M. Angus Mackay, Chef du Secrétariat de UN CC:Learn, qui a noté la diversité de plus en plus grande du public qui suit actuellement les cours de UN CC:Learn ; M. Vincens Coté, qui a été le coordinateur du programme de 2014 à 2017 et qui a évoqué comment tout a commencé il y a 5 ans, et Mme/Mlle Janine Kuriger, Responsable du Programme Mondial pour le Changement Climatique et l’Environnement (GPCCE) à la Direction suisse du Développement et de la Coopération, qui revint sur cette étape importante et les perspectives d’avenir.

Certains organismes partenaires se sont également joints à la célébration. M. Ovais Sarmad, Secrétaire Exécutif Adjoint du Secrétariat des Nations Unies pour le Changement Climatique, a parlé de la contribution qu’apporte UN CC:Learn à la lutte contre la crise climatique et a remercié tous ceux qui ont pris le temps de finir l’un des 27 cours disponibles en ligne. Représentant l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), Dr Elena Manaenkova, qui remplit les fonctions de Secrétaire Générale Adjointe de l’organisation, a souligné l’évolution du programme depuis ses tout débuts et sa pertinence pour une collaboration unique des Nations Unies dans le domaine de l’apprentissage en matière de changements climatiques, soulignant le soutien de l’OMM.

L’événement a été animé par Mme/Mlle Cristina Rekakavas, Coordonnatrice du programme UN CC:Learn. Dans le cadre de cet événement, une vidéo « Behind the Scenes » a été projetée dans le but d’expliquer étape par étape à l’auditoire les processus qui sous-tendent l’élaboration des cours du programme, lui donnant un aperçu du travail quotidien qu’accomplit le Secrétariat de UN CC:Learn.

Pour conclure l’événement, UN CC:Learn a lancé un nouveau défi, engageant les 400.000 anciens apprenants de l’UN CC:Learn dans l’initiative « 100k Stories for Climate Action » qui durera un mois et récompensera les 10 meilleures histoires.

Vous pouvez accéder aux enregistrements de l’événement ici.

Voulez-vous discuter des défis mondiaux que pose le changement climatique avec d’autres jeunes ?

Nous organisons une série de Dialogues Virtuels des Jeunes sur le Climat qui rassemblera des jeunes du monde entier dans une série de discussions sur le climat et l’économie verte.

Saisissez votre chance de participer en vous inscrivant ci-dessous.

COVID-19 a rendu encore plus complexe la crise climatique en cours. Il est maintenant temps de changer le cours que prend notre planète et bâtir un avenir durable. Et ce changement commence avec vous ! Prenez part à notre série de Dialogue Virtuels des Jeunes sur le Climat et saisissez votre chance de débattre des questions sur le changement climatique avec des jeunes du monde entier !

Les jeunes seront les plus touchés par la crise climatique. A travers nos Dialogues des Jeunes sur le Climat, nous mettons à leur disposition une plateforme pour discuter du changement climatique avec leurs pairs du monde entier. Bien que de nombreuses écoles soient fermées à cause de la pandémie de la COVID-19, ces jeunes apprenants peuvent toujours continuer à contribuer aux débats mondiaux sur le changement climatique et influencer les plans de relance liés à la COVID-19 en s’assurant que le changement climatique reste une priorité.

Êtes-vous intéressés? Alors nous vous invitons à nous rejoindre dans une série de Dialogues Virtuels des Jeunes sur le Changement Climatique qui se tiendra en ligne avec des étudiants provenant de différentes régions du monde. Nos Dialogues des Jeunes sur le Climat (YCDs) sont des discussions interactives qui conduisent à une réflexion et un apprentissage personnel. Ne manquez pas l’occasion d’avoir des perspectives différentes sur le changement climatique et ses solutions potentielles.

Regardez la vidéo et soyez inspirés par Yande et Reuben, deux jeunes zambiens qui ont participé aux YCDs en 2019 !

  • Êtes-vous âgés de 15 à 35 ans?
  • Vous souciez-vous du changement climatique ?
  • Votre communauté est-elle touchée par le changement climatique ?
  • Souhaitez-vous discuter de possibles solutions avec d’autres jeunes ?
  • Avez-vous un message lié au climat à partager avec d’autres jeunes ?
  • Avez-vous une histoire liée au climat à raconter?

Si vous avez répondu OUI à une des questions ci-dessus, remplissez le formulaire ci-dessous et choisissez la date qui vous convient le mieux.

Au cours des semaines à venir, nous examinerons toutes les demandes et assisterons toute personne intéressée.  Nous sommes impatients de vous rencontrer bientôt.

« L’éducation sur le climat est cruciale pour accroître l’ambition dont nous avons besoin pour faire face à la menace existentielle du changement climatique », a déclaré le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, à l’occasion de la célébration des 100 000 certificats de fin de cours délivrés sur la plateforme UN CC:e-Learn.

 

Consultez ci-dessous la lettre complète envoyée par M. António Guterres au Partenariat UN CC:Learn et à sa communauté.

Le 18 septembre 2020, la communauté UN CC:Learn a célébré la délivrance de 100 000 certificats de réussite sur notre plateforme d’apprentissage en ligne – un évènement marquant pour l’éducation sur le climat dans le monde entier. A cette occasion, un événement a eu lieu avec de hauts  représentants des Nations Unies, dont le Secrétaire Exécutif Adjoint de la CCNUCC, M. Ovais Sarmad ; la Secrétaire Générale Adjointe de l’OMM, Mme Elena Manaenkova ; le Directeur Exécutif de l’UNITAR, M. Nikhil Seth ; ainsi que la Cheffe de Division à l’Agence suisse pour le Développement et la Coopération, Mme Janine Kuriger ; le Chef du Secrétariat de UN CC:Learn, M. Angus Mackay ; l’ancien coordonnateur et l’actuelle coordonnatrice du programme UN CC:Learn, respectivement M. Vincens Côté et Mme Cristina Rekakavas.

Comme si cela ne suffisait pas, nous avons également eu la participation de plus de 1000 anciens apprenants venant du monde entier qui ont rejoint l’évènement via Zoom et Youtube. Pour clôturer cette célébration en beauté, le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, a félicité le Partenariat UN CC:Learn et sa communauté pour cette réalisation. Dans son message, il a également vivement invité notre communauté à mettre à profit à travers le monde les connaissances sur le climat pour permettre aux individus, aux organisations et aux sociétés d’atténuer les changements climatiques et de s’y adapter.

« La tâche consiste maintenant à intensifier cet effort et à créer un mouvement mondial qui peut nous aider à tenir la promesse de l’Accord de Paris. »

Consultez ci-dessous l’intégralité du message envoyé par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, en anglais.

 

Climate education is crucial for raising the ambition we need to address the existential threat of climate change.

I have been very encouraged to see the way that educators around the world are becoming more involved in climate change, in particular, because of the increasing role of youth in demanding greater attention to the crisis.

In that spirit, it gives me great pleasure to recognize the work of the One UN Climate Change Learning Partnership.

Since 2010, UN CC:Learn has been making the UN’s vast knowledge and expertise more easily available to people around the world, particularly in developing countries and countries in special circumstances.  The Partnership has now reached a milestone: more than 100,000 learners have successfully completed a free online course — and more than 50 percent of those learners are women.

This adds 100,000 informed voices to the cause, with increased knowledge, skills and, above all, the motivation to advance climate science, sustainable infrastructure design, responsible investment and other key dimensions of this challenge.  The task is now to scale up this effort and to build a global movement that can help us fulfill the promise of the Paris Agreement.  The recently launched “United in Science 2020” report from the World Meteorological Organization is a further contribution, cataloging the crisis and ringing the alarm.

I congratulate the UN CC:Learn partnership on this achievement and thank the Government of Switzerland for its long-standing support for this important work.

Traduction non officielle en français ci-dessous

L’éducation sur le climat est cruciale pour accroître l’ambition dont nous avons besoin pour faire face à la menace existentielle du changement climatique. J’ai été très encouragé de voir comment les éducateurs à travers le monde s’impliquent de plus en plus dans les questions liées au changement climatique, en particulier, en raison du rôle croissant des jeunes exigeant une plus grande attention à la crise. Dans cet esprit, j’ai l’immense plaisir de souligner le travail du Partenariat Unique des Nations Unies pour l’Apprentissage sur le Changement Climatique (One UN Climate Change Learning Partnership).

Depuis 2010, UN CC:Learn met, plus facilement, les vastes connaissances et l’expertise des Nations Unies à la disposition des populations du monde entier, en particulier dans les pays en développement et les pays en situations particulières.  Le Partenariat a maintenant franchi une étape importante : plus de 100 000 apprenants ont réussi un cours gratuit en ligne – et plus de 50 % de ces apprenants sont des femmes.

Cela ajoute 100 000 voix informées à la cause, avec des connaissances et des compétences accrues et, surtout, la motivation de faire progresser la science du climat, la conception d’infrastructures durables, les investissements responsables et d’autres dimensions clés de ce défi.  La tâche consiste maintenant à intensifier cet effort et à créer un mouvement mondial qui peut nous aider à tenir la promesse de l’Accord de Paris.  Le rapport « United in Science 2020 » récemment publié par l’Organisation Météorologique Mondiale est une contribution de plus, cataloguant la crise et tirant la sonnette d’alarme.

Je félicite le partenariat UN CC:Learn pour cette réalisation et remercie le gouvernement suisse pour son soutien de longue date à cette importante tâche.

En célébration de la Journée Mondiale de l’Alimentation, UN CC:Learn et Danone ont lancé la version portugaise du cours en ligne intitulé Sustainable Diet (Régime alimentaire durable). Le cours a été suivi par plus de 12 000 apprenants du monde entier et il est disponible sur la plateforme UN CC:e-learn.

Les systèmes alimentaires sont à la fois une cause majeure de dégradation de l’environnement et d’épuisement des ressources naturelles. À l’heure actuelle, les systèmes alimentaires sont responsables d’une émission importante, de 20 %, de gaz à effet de serre (GES) et sont un important facteur de la conversion des terres, de la déforestation et de la perte de biodiversité.  À elle seule, l’agriculture représente environ 70 % des prélèvements d’eau douce et de la pollution de l’eau dans le monde et est responsable de 80 % de la déforestation mondiale.

Avec la population mondiale qui augmente et devant atteindre 9,7 milliards d’individus d’ici 2050, ces impacts environnementaux ne rendent pas les systèmes alimentaires actuels durables. Selon le plus récent rapport publié en 2019 par le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) :

« La consommation d’aliments sains et durables présente d’importantes possibilités de réduction des émissions de GES des systèmes alimentaires et d’amélioration des résultats en matière de santé. »

Le système alimentaire incorpore une chaîne complexe qui inclut des résultantes environnementales, sociales et économiques pour fournir des aliments que comprennent les régimes alimentaires. Les régimes alimentaires sains comportent généralement des objectifs nutritionnels définis en termes d’adéquation des nutriments, de consommation de groupes d’aliments spécifiés et d’adhésion à un modèle alimentaire. Cependant, les régimes alimentaires durables sont plus que la somme de nutriments et des aliments consommés, car ils sont fortement conditionnés par la façon dont les aliments sont produits, distribués, mis sur le marché, choisis, préparés et consommés.

Selon la FAO (2019), les objectifs des régimes alimentaires durables sont les suivants : atteindre une croissance et un développement optimaux de tous les individus; favoriser le fonctionnement physique et mental et le bien-être social à tous les stades de la vie pour les générations actuelles et futures; prévenir toutes les formes de malnutrition; réduire le risque de maladies non transmissibles liées à l’alimentation et aider à la préservation de la biodiversité et de la santé planétaire. Une alimentation durable et saine doit combiner toutes les dimensions de la durabilité pour éviter les conséquences inattendues.

Dans ce contexte, UN CC:Learn et Danone ont lancé le cours en ligne intitulé Sustainable Diet (Régime alimentaire durable). Ce cours est maintenant traduit en portugais et vise à aider les gens à décider des choix qui peuvent promouvoir des changements réels par rapport à leur santé et notre planète.

« Notre rôle est de motiver les gens, à travers cette révolution alimentaire, à faire leurs choix en tenant compte de l’effet positif qu’ils peuvent avoir sur leur santé, sur leur communauté et sur la planète » – a déclaré Edson Higo, PDG de Danone Brésil.

Le cours en ligne est gratuit et comporte huit modules interactifs comprenant des vidéos, des fiches d’information et des activités. Le cours identifie les façons dont le changement de votre alimentation produit un effet positif et invite les participants à élaborer un plan personnel pour une alimentation durable et saine. Ce cours en ligne est également disponible en anglais et vous recevrez un certificat officiel après avoir réussi à ce cours.

Regardez le teaser ci-dessous et joignez-vous à notre communauté d’apprentissage dès aujourd’hui! Les inscriptions sont ouvertes.

Nos apprenants ont dit:

« J’ai appris comment mon alimentation affecte notre planète et touche notre santé, et aussi comment commencer à manger sainement et durablement. Un cours vraiment inspirant. » – Un apprenant du Brésil.

 

« Le cours est incroyable! Il est actualisé et très simple à parcourir sur le site ; les vidéos sont vraiment bien réalisée et les fiches d’information sont tellement dynamiques! De plus, les notes à obtenir après avoir fini les activités étaient une bonne façon de me motiver à continuer le cours! » – Un apprenant du Brésil.

 

« En tant que professionnel de la santé, je peux dire à juste titre que ce cours a vraiment ajouté de la valeur à mes connaissances. Maintenant, c’est à moi d’agir. » – Un apprenant du Kenya.

 

« Je crois que faire partie de la révolution alimentaire durable nous aide à penser comment nos habitudes alimentaires et nos choix quotidiens affectent notre santé et la planète. Je crois que si nous suivons tous ce cours, les choses changeraient favorablement puisque nous aurions les connaissances nécessaires pour faire des choix plus sains et plus durables » – Un apprenant de l’Inde.

Entre octobre et novembre 2020, UN CC:Learn a invité des jeunes venant du monde entier à une série de discussions en ligne : Dialogues virtuels des Jeunes sur le Climat. Nous avons reçu 300 demandes de participation pour sept événements en anglais, en  espagnol et en français ; qui ont rassemblé plus de 80 jeunes de différents âges et milieux, mais unis autour d’un même objectif : trouver des solutions à la crise climatique. Lisez la suite pour en apprendre plus sur cette expérience enrichissante.

Comment les jeunes peuvent-ils être au premier plan des discussions sur le changement climatique? Dans le but de répondre à cette question en autonomisant ceux qui seront les plus touchés par le changement climatique, UN CC:Learn a mis au point les Dialogues des Jeunes sur le Climat (YCDs). La première édition a eu lieu en 2015. Au cours de l’événement mondial dénommé « Kids Take Over » (c’est-à-dire les enfants prennent la relève) organisé par l’UNICEF à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, le 20 novembre 2018, UN CC:Learn s’est engagé à organiser 30 dialogues d’ici fin 2020. Cet engagement a été tenu voire même dépassé. Ainsi au mois de novembre 2020, 36 dialogues ont eu lieu avec plus de 900 étudiants du monde entier.

À l’origine, les dialogues avaient lieu entre des écoles de différents pays, mais en raison des contraintes causées par la pandémie de COVID-19 et la fermeture de nombreuses écoles, un nouveau format a été mis en œuvre. En octobre 2020, UN CC:Learn a lancé un appel en ligne invitant les jeunes à postuler pour avoir une chance de participer aux Dialogues virtuels des Jeunes sur le Climat. Cette fois-ci, les jeunes étaient invités à postuler directement : la seule chose qu’ils devaient faire était de soumettre le formulaire d’inscription, de partager leur « Histoire Climatique » et d’avoir une connexion internet stable.

En 4 semaines, 300 jeunes de différents pays et milieux se sont montrés intéressés et ont concouru pour saisir leur chance de participer à ces nouveaux Dialogues des Jeunes sur le Climat. Le premier Dialogue virtuel des Jeunes sur le Climat a eu lieu le 30 octobre et a réuni des jeunes, provenant de Somalie, de Zambie et de Jamaïque, dans le cadre d’une table ronde en ligne sur le changement climatique et ses répercussions sur leurs communautés, menant à une réflexion et un apprentissage personnel. Le format a été adapté  chemin faisant ; ainsi les éditions prochaines offriront des options plus interactives telles que les sondages et les discussions de groupe.

 Si j’occupais un poste de prise de décision, j’introduirais l’éducation environnementale dans toutes les classes. Je mettrais également en place une politique selon laquelle toutes les candidatures aux élections présidentielles seraient examinées en fonction des plans d’action pour le climat» – Patricia, une participante Kenyane à l’YCD.”

Pour célébrer et souligner l’importance de la Journée mondiale de l’enfance le 20 novembre 2020, quatre dialogues ont été organisés : deux en anglais, un en espagnol et un en français. Compte tenu du nombre élevé de demandes, ces événements ont été étalés sur deux journées. Le jeudi 19 et le vendredi 20 novembre, plus de 50 personnes ont participé aux événements et ont eu la chance de discuter du changement climatique et d’en proposer des solutions. L’activiste climatique de 16 ans, Yande Banda, a aidé à co-modérer les séances en anglais. Sa passion et son éloquence ont rappelé à tous la capacité que peuvent avoir les jeunes pour stimuler des changements transformationnels dans leurs communautés.

Photo prise lors d’une séance en anglais du Dialogue des Jeunes sur le Climat à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance. Photo : UN CC:Learn

Le dernier YCD de l’année s’est déroulé le 26 novembre 2020 et a confirmé ce qui avait été observé dans les précédents : un groupe diversifié de jeunes travaillant à la fois au niveau personnel et professionnel pour sensibiliser au changement climatique et apporter une transformation positive à travers leurs actions. D’octobre à novembre 2020, UN CC:Learn a accueilli 7 éditions d’YCDs virtuels en trois langues, regroupant des personnes venant de tous les continents. Certains des pays représentés étaient l’Australie, le Burkina Faso, le Brésil, le Costa Rica, la France, la Jamaïque, le Kenya, le Mexique, le Niger, le Pérou, le Rwanda, les îles Salomon, les États-Unis, la Zambie, le Zimbabwe et bien d’autres.

Si j’étais au pouvoir, j’adopterais des lois pour protéger les habitats naturels de la déforestation et je les ferais appliquer strictement. De façon active, j’écouterais et tiendrais compte de toutes les voix de tout parti politique et j’encouragerais l’utilisation de véhicules électriques et de panneaux solaires ». Xinran, une participante des États-Unis à l’YCD.”

YCD en espagnol organisé à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance 2020 avec des jeunes professionnels et étudiants d’Amérique latine. Photo : UN CC:Learn

Dès ce moment-ci, le programme prévoit déjà de futures éditions des dialogues virtuels des jeunes sur le climat. L’idée est de rendre les dialogues plus inclusifs en organisant des événements dans d’autres langues et d’améliorer l’interactivité pendant les séances à travers de nouvelles activités et de nouveaux formats.

Continuez à nous suivre sur notre site Web et les réseaux sociaux pour toute nouvelle information sur les Dialogues virtuels des Jeunes sur le Climat!

Découvrez à quel point la jeunesse peut être influente!

Le 30 septembre 2020, un atelier de validation a été organisé en Zambie pour valider la Stratégie nationale d’apprentissage sur le changement climatique (NCCLS). L’événement a réuni des intervenants clés qui ont travaillé ensemble à l’élaboration du document de la stratégie et ont tracé la voie à suivre pour sa mise en œuvre.

Le gouvernement de la Zambie, par l’intermédiaire du ministère des Terres et des Ressources naturelles, de l’Agence zambienne de gestion de l’environnement (ZEMA) et du  Réseau zambien de lutte contre le changement climatique (ZCCN) a organisé un atelier de validation le 30 septembre 2020 pour valider la Stratégie nationale d’apprentissage sur le changement climatique (NCCLS) élaborée en partenariat avec UN CC:Learn. L’événement s’est déroulé à Fringilla Lodge, dans la ville de Chisamba, et a réuni des intervenants clés qui ont travaillé ensemble à l’élaboration de la stratégie.

L’événement a débuté avec M. Nyirenda B. Steven, Coordinateur du Réseau zambien de lutte contre le changement climatique (ZCCN), soulignant le rôle du réseau dans la diffusion de l’information sur le changement climatique. Il a salué le partenariat fructueux entre ZCCN, ZEMA, le Ministère et UN CC:Learn qui a rendu possible l’élaboration du NCCLS.

Il a été suivi par M. Friday Phiri, Assistant au Directeur de la communication chez ZEMA, qui a souligné que le changement climatique est un défi mondial majeur qui affecte déjà la Zambie. Il a reconnu que la stratégie nouvellement élaborée contribuerait à renforcer les capacités et à promouvoir la sensibilisation au changement climatique en Zambie, en particulier parmi les journalistes, ce qui contribuerait à la diffusion d’informations précises sur le changement climatique.

Les participants à l’atelier de validation.

La validation de la stratégie a été le résultat d’un processus d’examen approfondi. La première ébauche a fait l’objet de quatre phases d’examen interne avant d’être soumise à la validation.  Et M. Angus Mackay, Chef du Secrétariat de UN CC:Learn, qui s’est joint à l’événement virtuellement, a reconnu tout ce travail acharné dans son intervention. Il a félicité la Zambie pour avoir franchi cette étape importante et a rappelé à tous que, malgré les répercussions négatives de la COVID-19, les travaux de validation de la stratégie ont progressé.

La validation de la stratégie a été le résultat d’un processus d’examen approfondi. La première ébauche a fait l’objet de quatre phases d’examen interne avant d’être soumise à la validation.  Et M. Angus Mackay, Chef du Secrétariat de UN CC:Learn, qui s’est joint à l’événement virtuellement, a reconnu tout ce travail acharné dans son intervention. Il a félicité la Zambie pour avoir franchi cette étape importante et a rappelé à tous que, malgré les répercussions négatives de la COVID-19, les travaux de validation de la stratégie ont progressé.

Le Ministère des Terres et des Ressources naturelles, était représenté par Mme Carol Mwape Zulu, Agente en Chef en charge du changement climatique au Département du changement climatique et de la Gestion des ressources naturelles. Dans son allocution d’ouverture, elle a déclaré que le Ministère accorde une attention particulière à tous les efforts visant à sensibiliser la population au changement climatique, car cela permettra aux principaux intervenants d’entreprendre  des actions pour répondre aux besoins d’atténuation et d’adaptation.

En ce qui concerne la mise en œuvre du NCCLS, il a été convenu que les actions visant à construire une Zambie résiliente au climat d’ici la fin de 2030 seront réalisées en trois phases : court terme (1 à 2 ans), moyen terme (3 à 5 ans) et long terme (6 à 10 ans). Pour atteindre tous les objectifs de la stratégie, un plan de travail exposant le processus de mise en œuvre a été élaboré.

Les principaux objectifs de mise en œuvre de la stratégie sont les suivants :

  • Sensibiliser au changement climatique et en renforcer les connaissances.
  • Renforcer les capacités individuelles et institutionnelles en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.
  • Intégrer l’apprentissage sur le changement climatique dans la planification nationale du développement.

Pour en savoir plus sur le travail de UN CC:Learn en Zambie, cliquez ici.

Carol Mwape Zulu, agente en chef du changement climatique, prononçant son allocution

 

UN CC:Learn et MIET Africa font du changement climatique un sujet quotidien au Malawi, en Zambie et au Zimbabwe. Grâce à une série d’émissions télévisées et radiodiffusées, les deux projets simplifient l’accès aux discussions sur les changements climatiques et sensibilisent les gens qui, auparavant, n’avaient pas eu l’occasion d’obtenir de l’information à ce sujet.

Comment promouvoir l’action climatique même en cas de pandémie mondiale ? C’est une question que UN CC:Learn et MIET Africa se sont posée et tentent d’en apporter une réponse dans trois pays d’Afrique australe : le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe. Grâce à une série d’émissions de radio et de télévision intitulée « Our Changing Climate – Our time to act! » c’est-à-dire « Notre Climat Change – A nous d’Agir ! », les deux partenaires sensibilisent la population au changement climatique et favorisent l’action en faveur du climat dans la région.

L’idée d’accueillir des programmes pour discuter des changements climatiques et de sujets connexes est née à la suite des problèmes sanitaires, économiques et sociaux causés par la COVID-19. Pour sortir de cette situation de façon durable et assurer une reprise économique équitable, respectueuse de l’environnement et résiliente au climat, il est essentiel qu’on fasse comprendre à chacun les interrelations entre le changement climatique, la santé humaine et le développement socio-économique. Les émissions de télévision et de radio des trois pays d’Afrique australe soutenues par UN CC:Learn se sont avérées être l’occasion idéale pour y arriver.

Ces programmes, propres à chaque pays, permettent aux changements climatiques de demeurer un sujet d’actualité dans la région aidant ainsi les pays à mettre en œuvre leur Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques en touchant des domaines précis abordés par les stratégies, à savoir l’énergie, l’agriculture et la santé. Chaque épisode aborde un sujet principal et accueille des invités exclusifs, tels que de jeunes militants climatiques, des experts et des représentants du gouvernement. Bien que ces programmes soient produits indépendamment dans chaque pays, ils visent à aborder les points suivants :

  • L’ampleur du changement climatique à l’échelle mondiale et ses répercussions sur les pays, les communautés et la vie de chaque individu.
  • Comment s’adapter aux changements climatiques et les atténuer aux niveaux national, communautaire, familial et individuel.
  • Obtenir un aperçu des réponses mondiales et nationales à la crise climatique et un « appel à l’action » pour que les communautés, les familles et les individus, en particulier les jeunes, puissent apporter leur contribution en tant qu’amis de la terre.

Les émissions de télévision et de radio sont divisées en épisodes et chaque épisode est diffusé en trois langues dans chaque pays : Tumbuka, Chichewa, et l’anglais au Malawi ; Nyanja, Bemba et l’anglais en Zambie ; et Ndebele, Shona, et l’anglais au Zimbabwe. Chaque pays disposera de 36 épisodes radio et de 6 épisodes TV au total, équitablement distribués dans les langues susmentionnées.

Suivez-nous sur les média sociaux pour obtenir des informations de première main sur les prochains épisodes : Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn.

Les citoyens de tous les pays doivent comprendre le changement climatique et ce qu’il signifie pour eux et pour le monde. Le cours fournit une introduction aux actions clés en matière de climat, telles que l’adaptation, le développement à faible émission de carbone, le financement du climat et les négociations sur le climat. Les participants formuleront également une promesse, un projet ou une politique.

 

 

“J’ai adoré ce cours – il m’a aidé à comprendre la manière dont notre climat change et ce qu’il faut faire pour arrêter le changement climatique. Il m’a motivé à continuer à apprendre, à m’impliquer et à agir”. – Un apprenant indien.

S'inscrire
  • Changement Climatique
  • Jeunesse
  • Adaptation
  • Financement
  • Science
  • Éducation
  • Villes
  • Énergie

Cours autonome

8 heures

Pensez, apprendre, agir pour le climat !

Le cours vous aidera à comprendre ce qu’est le changement climatique, en quoi il vous touche vous et les autres, et ce qui peut être fait contre sa progression. Après avoir terminé le cours, les participants seront en mesure de répondre aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que le changement climatique ?
  • Comment prévoyons-nous de nous adapter aux conséquences négatives du changement climatique?
  • Quelles opportunités existent pour un avenir faible en carbone ?
  • Comment prévoyons-nous de financer les mesures pour le climat ?
  • Comment fonctionnent les négociations sur le changement climatique ?

Les participants pourrons également développer un plan ou projet concret d’action pour lutter contre le changement climatique !

Le cours en un coup d’œil

Module 1: Qu’est ce que le changement climatique et en quoi nous affecte t’il ?
Module 2: Comment s’adapter au changement climatique ?
Module 3: Comment atténuer le changement climatique ?
Module 4: Comment planifier et financer l’action contre le changement climatique ?
Module 5: Comment fonctionnent les négociations sur le changement climatique ?
Module 6: Comment agir sur le changement climatique en pratique ?

Il faut deux heures pour compléter chaque module, le temps de regarder les vidéos, suivre les leçons et faire les exercices qui vous présenteront différents aspects du changement climatique !

Vos professeurs

Maxx Diley, Directeur, Prévision et adaptation du climat, Organisation Météorologique mondiale (OMM). Avant de rejoindre l’OMM, Maxx dirigeait l’équipe au programme de développement des Nations Unies, à l’Institut international de recherche sur le climat et la société (IRI) à l’université de Columbia à New York. Avant cela, il a travaillé au service de gestion des catastrophes de la banque mondiale et aux États-Unis. Bureau américain de l’Agence pour le développement international. Il a conçu, géré et contribué aux programmes de gestion de risques et catastrophes en Afrique, en Amérique latine et en Asie, et a rédigé de nombreux documents sur la réduction des catastrophes et sujets liés au climat.

Motsomi Maletjane, Chef d’équipe, unité PMA, Plans et mesures d’adaptation nationale, programme d’adaptation, Secrétariat de la CCNUCC. Dans le plan national d’adaptation et le sous-programme politique. Il travaille sur les sujets liés aux PMA dans le cadre de la Convention et soutient le travail des groupes d’experts sur les pays les moins avancés sur les programmes nationaux d’action d’adaptation (PNAA), les plans nationaux d’adaptation (PNA) et le programme de travail des PMA.

Miguel Naranjo, Responsable de programme, Action mondiale pour le climat, Secrétariat de la CCNUCC. Il a travaillé en tant qu’ingénieur de procédé et responsable environnemental pour une entreprise transnationale avant de rejoindre l’équipe sur le changement climatique des Nations Unies sur l’environnement au bureau régional pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Il a rejoint le Secrétariat des Nations Unies sur le changement climatique en 2011, où il s’est ensuite concentré sur le renforcement des capacités des mécanismes d’atténuation et de marché de carbone, et sur la promotion d’action pour le climat dans le secteur privé et auprès d’autres parties prenantes pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et les objectifs de développement durable.

Steven Stone, Chef des ressources et des banches commerciales, ONU Environnement. Steven possède un doctorat en ressources économiques de l’université de Cornell et a plus de 20 ans d’expérience professionnelle dans la gestion de l’environnement et des ressources naturelles. En tant que responsable de secteur, Steven dirige une équipe dévouée à l’approfondissement de la base de connaissance, à atteindre et soutenir les pays sur les questions environnementales et de ressources économiques comme élément clé de mesures économiques, commerciales et d’investissement.

Dr. Martin Frick, Directeur principal, coordination de mesure et programme, Secrétariat de la CCNUCC. En tant que directeur principal, Martin Frick supervise le travail de la CCNUCC pour soutenir la mise en place de l’Accord de Paris et l’action pour le climat. Il a auparavant travaillé comme directeur du changement climatique à la UNFAO. Il était le représentant allemand des droits de l’homme et des affaires humanitaires à l’Assemblée générale de l’ONU et agissait en tant que premier négociateur de l’Union européenne pour établir le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Il possède un doctorat en droit et était un grand maître de conférence à l’école d’études politiques de Hertie à Berlin.

Niclas Svenningsen, Responsable, Action mondiale pour le climat, Secrétariat de la CCNUCC. Il est en charge de développer et de renforcer les approches et stratégies pour catalyser l’action climatique dans le cadre de, et en plus de, d’activités mandatés par la CCNUCC. Il travaillait auparavant avec le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) où il était responsable de la stratégie climatique neutre du système des Nations Unies, ainsi que pour la mise en œuvre des programmes du PNUE pour les constructions durables, le développement urbain et l’approvisionnement durable.

Trois niveaux d’aptitude climat

Vous pouvez apprendre selon vos besoins, intérêts et temps disponible. Mais n’oubliez pas ! Le temps et les efforts investis dans votre court correspondront à vos connaissances climatiques!

Trois niveaux d’apprentissage climatique correspondant à l’APTITUDE CLIMAT peuvent être obtenus via ce cours :

Niveau 1: Vous connaissez le climat Regardez toutes les vidéos et répondez à tous les quizz.

Niveau 2: Vous pouvez enseigner le climat Regardez toutes les vidéos, complétez les leçons et répondez à tous les quizz.

Niveau 3: Vous pouvez agir pour le climat Regardez toutes les vidéos, complétez les leçons, les activités et répondez à tous les quizz.

Obtenez votre certificat

Un certificat sera disponible après avoir terminé le cours. Une fois que vous avez complété 70% des activités (y compris les quizz, les vidéos et les exercices), vous recevrez un certificat de réalisation.

Votre certificat sera automatiquement disponible pour le téléchargement dans l’onglet “Certification” sur la page principal du cours.

Partenaires

Un remerciement tout particulier à tous les partenaires pédagogiques de l’ UN CC:Learn pour le développement de ce cours !

Le genre et l’environnement sont profondément liés. La compréhension de ce lien peut aider à offrir des avantages aux sociétés et aux écosystèmes. Ce cours explique pourquoi la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes contribue à de meilleurs résultats environnementaux, et comment mettre cela en pratique.

 

 

“Il s’agit d’un module bien conçu qui aborde des questions transversales et d’actualité aux niveaux local, national, régional et mondial. – Un apprenant indien.

S'inscrire
  • Genre
  • Changement Climatique
  • Jeunesse
  • Science
  • Éducation

Cours autonome

6 heures

Bienvenue

Vous voulez savoir pourquoi la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes peut contribuer à de meilleurs résultats environnementaux et apprendre comment vous pouvez vous-y prendre ? 

Ce cours vous aidera à mieux comprendre les liens entre le genre et l’environnement. Il vous apportera les connaissances et les outils nécessaires pour intégrer les questions de genre et pour être un acteur efficace du changement pour un développement durable. Il vous fournira également des faits et des chiffres, et vous permettra de mieux comprendre les cadres internationaux relatifs au genre et à l’environnement.

Il s’agit d’un « guichet unique » d’informations et d’illustrations sur les questions de genre dans le contexte de la biodiversité, du changement climatique, de la dégradation des sols, des eaux internationales, des produits chimiques et des déchets. Tout ce que vous devez savoir sur le lien entre genre et environnement.

Si vous rencontrez des difficultés pour accéder à nos cours ou les suivre, veuillez consulter notre page d’aide.

Qu’allez-vous apprendre ?

  • Quels sont les liens entre l’égalité des sexes et la durabilité environnementale ?
  • Quels sont les cadres environnementaux mondiaux qui traite de la question du genre ?
  • Comment les politiques et les projets sensibles au genre peuvent-ils favoriser des résultats positifs pour l’environnement ?
  • Découvrez ce que vous pouvez faire pour promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans les domaines de la biodiversité, du changement climatique, de la dégradation des sols, des eaux internationales et de la gestion des produits chimiques et des déchets.

Le cours en un coup d’oeil:

Le cours est divisé en six modules couvrant les domaines suivants :

Module 1: Introduction
Module 2: Biodiversité
Module 3: Changement Climatique
Module 4: Dégradation des Sols
Module 5: Eaux Internationales 
Module 6: Produits Chimiques et Déchets

Chaque module dure en moyenne 1 heure. 

Comment obtenir votre certificat

L’attestation de réussite apparaîtra automatiquement après avoir suivi l’intégralité du cours et répondu aux quiz avec succès. Pour réussir au jeu-questionnaire, vous devez obtenir une note au moins égale ou supérieure à 70 %. Vous pouvez suivre vos progrès et télécharger votre certificat sous l’onglet ‘Certification’.

Associés et contributeurs

Ce cours gratuit a été élaboré par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Programme de microfinancements du FEM (PMF), UNITAR/UN CC :Learn, avec les précieuses contributions de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), d’ONU Femmes, du PNUD, d’ONU Environnement et des secrétariats des accords environnementaux multilatéraux que le FEM dessert, notamment la Convention sur la diversité biologique, la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification et les Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm, entre autres.