Les jeunes enfants au Ghana seront conscientisés sur les changements climatiques et les concepts d’économie verte au fur et à mesure de leur scolarité.

Un fort enthousiasme émana de la salle lorsque Mme Patricia Appiagye, Ministre de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation du Ghana, se félicita du succès de l’inclusion du changement climatique et de l’économie verte dans les programmes scolaires nationaux, auprès de l’audience réunie pour fêter l’évènement. Désormais, les jeunes enfants au Ghana seront conscientisés sur les changements climatiques et les concepts d’économie verte au fur et à mesure de leur scolarité.

La Stratégie décennale d’apprentissage sur les changements climatiques, fruit d’un effort étendu et multipartite, dirigé par le Ministère et l’Agence pour la protection de l’environnement du Ghana, énonce 13 priorités qui doivent être mises en œuvre pour intégrer les changements climatiques et l’apprentissage de l’économie verte dans les expériences de la société ghanéenne.

La sous-ministre Patricia Appiagye, Daniel Lauchenauer de l'ambassade de Suisse et Mme Felicia Boakye-Yiadom, de Ghana Education Services.

Le Ghana est un exemple du haut niveau d’impact du programme au niveau national, où UN :CC Learn a permis à la Stratégie d’apprentissage sur les changements climatiques de préparer les générations futures en expliquant ce qu’il est possible de faire afin de minimiser les impacts des changements climatiques.

L’atelier a également été l’occasion de partager des expériences. Mme Sarah Natunga d’Ouganda a souligné qu’il est extraordinaire de voir ses pairs au Ghana faire face à une question aussi difficile et a souligné que le processus au Ghana se produisait exactement à ce moment précis. “En Ouganda, nous avons inclus les changements climatiques dans les programmes scolaires à un moment où les programmes n’étaient pas révisés”. Au Ghana, la Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques a coïncidé avec la révision formelle des programmes scolaires nationaux et l’atelier a aidé à formaliser un soutien évident et un compromis avec la Stratégie avec les services d’éducation du Ghana.

Le prochain défi auquel sera confrontée la Stratégie nationale d’apprentissage pour les changements climatiques est l’approbation du Parlement et l’inclusion formelle dans le cadre stratégique du pays. Il existe de nombreuses raisons d’être optimistes car cette Stratégie est un aspect fondamental qui contribuera à l’adoption des contributions nationales déterminées (CND) que le pays a formalisées conformément à l’Accord de Paris.